Sélectionner une page

Le syndrome du choc toxique pendant les règles, c’est quoi ?

Astuces

Le syndrome du choc toxique menstruel (SCT) est une maladie infectieuse causée par une bactérie: le staphylocoque doré.  Ce n’est pas la bactérie en tant que telle qui provoque la maladie.  Puisque cette bactérie peut se trouver   naturellement dans notre corps, sur notre peau et nos muqueuses sans se révéler dangereuse. 

Mais  cette bactérie  libère une toxine TSST-1 (responsable du choc toxique) qui si elle entre dans le sang peut devenir dangereuse voir mortelle et ce rapidement.

Le Trouble Dysphorique Prémenstruel (TDPM), c’est quoi ?

Comment le choc toxique se développe -t-il ?

Si le staphylocoque est présent dans le vagin et qu’il entre en contact avec le sang stagnant alors il pourrait libérer la toxine TSST-1 qui va se répandre dans le sang, puis dans tout le corps et entraîner le dysfonctionnement des organes.

Malheureusement dans de nombreux cas, les tampons ou les cup menstruelles sont les responsables de ce choc.

Les tampons et les cups retiennent le sang dans le vagin et c’est ainsi que les bactéries peuvent proliférer et entrer en contact avec le staphylocoque. 

Une mauvaise utilisation de ces deux protections peut entraîner le syndrôme du choc toxique.

Il est à noter que la cup menstruelle présente des risques un peu plus élevés que les tampons puisqu’ elle retient une plus grande quantité de sang que les tampons.

Voici les symptômes d’un choc toxique.

  • Etat grippal
  • Fièvre
  • Frissons
  • Maux de tête
  • Vomissements
  • Diarrhées
  • Douleurs lombaires, articulaires, musculaires
  • Faiblesse
  • Sueur
  • Éruptions cutanées rouges
  • Perte de connaissance

Si pendant vos règles vous ressentez ces symptômes, appelez vite un.e médecin ou rendez-vous à l’hôpital. 

Il est important de réagir vite et de bien dire devant le personnel soignant que vous avez ou avez eu vos règles et que vous avez utilisé une protection intra-utérine.

Que faire pour éviter le choc toxique.

Il est important de savoir que vous ne pourrez jamais avoir ce syndrôme du choc toxique en utilisant des protections externes comme les culottes menstruelles et les serviettes.

Le syndrôme du choc toxique peut être très grave mais heureusement il est rare. 

Il ne s’agit pas de bannir complètement les protections intra-utérines (tampons et cups), il est évident qu’elles peuvent être très utiles à certains moments mais il est très important de bien les utiliser et de changer vraiment régulièrement.

Si vous utilisez des protections intra-utérines (tampons et cups), voici quelques règles à bien appliquer.

Pour les tampons, choisissez les de préférence en coton bio afin d’éviter les produits toxiques qui s’y trouvent. 

Ensuite lavez vous bien les mains avant de changer votre protection et surtout  changez les au moins toutes les 4 à 6 heures. 

Ne dormez pas avec, le sang va stagner trop longtemps. 

Pour la cup, choisissez- la en fonction de ces composants afin d’éviter d’éventuelles allergies.

Tout d’abord, comme pour les tampons, il faut bien se laver les mains avant de l’enlever et de la replacer.

Vous devez impérativement la vider et la rincer au maximum toutes les 4 heures. 

Avant et après chaque cycle (tous les mois), il faut la désinfecter, pour enlever les  bactéries qui  s’y trouvent, en la stérilisant. 

Comme pour les tampons également, ne dormez pas avec la cup.

Pour la nuit, les culottes menstruelles Fier·e sont idéales. Elles ne sont pas invasives, elles laissent le sang s’écouler librement et restent bien en place. 

Nos client.e.s nous rapportent que le Boxer menstruel Fier·e est tellement confortable et souple qu’il est parfait comme pyjama pour des nuits sans soucis.

Pendant vos règles, soyez bien à l’écoute de votre corps. Prenez soin de vous, c’est une des meilleures manières d’éviter le syndrôme du choc toxique menstruel.

Ceci pourrait également vous intéresser.

Endométriose : La bataille pour la reconnaissance

Endométriose : La bataille pour la reconnaissance

Endométriose : La bataille pour la reconnaissance et les avancées scientifiques L'endométriose est une maladie qui touche des millions de personnes menstruées à travers le monde, mais elle reste largement méconnue, sous-diagnostiquée et mal comprise. Cette condition...

lire plus
Les 10 questions les plus courantes sur les menstruations

Les 10 questions les plus courantes sur les menstruations

Les menstruations, un phénomène naturel et essentiel à la santé reproductive des personnes ayant un utérus, sont parfois entourées de mystère et de questions. Il est temps de démystifier cet aspect fondamental de la vie de nombreuses personnes. Voici les réponses à 10...

lire plus
Comprendre la préménopause

Comprendre la préménopause

Comment comprendre la préménopause, quels sont les symptômes, la durée et âge d'apparition La préménopause est une étape importante dans la vie d'une personne menstruée marquant la transition vers la ménopause, une phase où la menstruation cesse définitivement. Cette...

lire plus
La précarité menstruelle

La précarité menstruelle

La précarité menstruelle, une injustice persistante qui demande action. Dans un monde où l'égalité des sexes est un objectif fondamental, il est choquant de constater qu'une injustice aussi répandue que la précarité menstruelle persiste et impacte des millions de...

lire plus
Quels sont les différents types de flux menstruel ?

Quels sont les différents types de flux menstruel ?

Il existe plusieurs natures de flux menstruel. Chez Fier·e, nous avons décidé de simplifier les choses en n’ayant que 3 modèles. Nos 3 modèles conviennent pour les différents moments des règles. Il suffit de bien s’observer et de jongler avec les modèles. Beaucoup de...

lire plus